Edito septembre 2020 : une rentrée spéciale pour le M2 édition

Les années se suivent et ne se ressemblent pas forcément. Celle-ci est placée sous le signe de l’épidémie de la COVID19, qui nous contraint à respecter des mesures sanitaires inimaginables jusqu’alors : masque, distanciation sociale, cours fenêtres ouvertes, passage régulier des mains, claviers et souris au gel hydroalcoolique… Autant de réflexes qu’il nous faut acquérir, et qu’il conviendra sans doute de conserver sur une longue période… Autant que possible avec le sourire sous le masque !

Nous espérons aussi pouvoir assurer tous les cours en présence, et surtout n’avoir aucun cas de cluster dans notre petit groupe d’étudiants et d’enseignants dans les prochaines semaines à venir. Pour le moment, nous assurons !

Le monde de l’édition, comme le monde tout court, a subi de plein fouet l’impact de la pandémie, qui a obligé les éditeurs à repenser leur activité dans le cadre du déconfinement, à s’adapter à la crise qui en en découle et ne fait, hélas, sans doute que commencer : chômage partiel, télétravail, faillite malheureusement dans certains cas, mais aussi vente directe, activité intense sur les réseaux sociaux pour ne pas se faire oublier du public, développement du livre numérique… Autant de changements qui ne sont sans doute pas seulement conjoncturels mais correspondent vraisemblablement à une vague de fond qui va reconfigurer l’univers du livre dans son ensemble. Nous espérons voir l’édition en sortir vaillamment, peut-être même renforcée – les Français ont, semble-t-il, profité des longs temps de pause imposés par le confinement pour lire plus. Espérons qu’ils garderont cette bonne habitude…

La promotion 2019-2020 du M2 édition s’en sort bien malgré la suspension, le décalage, voire l’annulation de plusieurs stages, qui, là aussi a demandé aux étudiants, tout comme le télétravail, de développer des capacités d’adaptation particulièrement fortes. Mais le nombre de CDD et même CDI décrochés à l’issue du stage est particulièrement impressionnant dans ce contexte difficile. Nous leur souhaitons le meilleur pour l’avenir, tout particulièrement pour ceux qui cherchent encore un poste.

Et bien entendu, bienvenue à la nouvelle promotion qui expérimente elle aussi une situation inédite, pour le meilleur et non le pire, n’en doutons pas !