Edito du mois d’octobre 2020

 

Cette année 2020 aura été le théâtre d’événements tous plus inédits les uns que les autres : l’arrivée d’un virus mondial, l’annonce d’un confinement de deux mois pour lutter contre cette pandémie, l’obligation de porter le masque et de respecter des gestes barrières à chaque sortie… Cette nouvelle rentrée au sein de l’Université d’Angers aura donc été spéciale pour nous, nouveaux étudiants du Master 2 édition. D’autant plus que depuis le 23 octobre, un couvre-feu est imposé à 21 heures dans de nombreux départements, dont le Maine-et-Loire. C’est l’obligation pour nous de nous adapter à ce nouveau mode de vie : une vie étudiante 2.0.

Il est vrai que depuis l’annonce du couvre-feu certain.e.s étudiant.e.s accusent le coup. On doit se faire à l’idée que ce que nous avions projeté tant personnellement que professionnellement va être bousculé… Nous ne pouvons plus nous rendre à nos activités sportives, sortir boire un verre, ou bien travailler à la BU le soir. Et pour les étudiants qui ne sortaient déjà plus beaucoup c’est la douche froide. Notre vie étudiante semble donc être au point mort mais pour autant a-t-elle disparu ? Nous pensons justement qu’une nouvelle vie est en train de se développer : tout est dans l’adaptation. En effet, le virtuel, sur le point de remplacer le présentiel, nous permet de garder contact avec le monde extérieur afin d’éviter une totale rupture sociale.

Dans ce contexte, fêter Halloween comme nous avons l’habitude de le faire nous semble compromis : il faudrait donc peut-être réinventer une façon de célébrer cette fête. On peut aussi faire un retour en enfance en s’empiffrant de bonbons toute la nuit devant des films d’horreur. Et pourquoi pas une soirée film en visio ? Il existe déjà plusieurs logiciels permettant de lancer un film en même temps chez tous les participants. Cela pourrait donc être la solution pour sauver votre Halloween. Du côté de la littérature, il existe de nombreux livres relatant des histoires se passant durant la période d’Halloween. Ainsi, on ne manque pas de matière pour se mettre dans l’ambiance.
En dépit de ces mauvaises nouvelles il ne tient pourtant qu’à nous de ne pas nous laisser abattre et de voir le bon côté des choses. En effet, si nous sortons moins, nos dépenses peuvent être dirigées vers des activités, certes moins endiablées, mais tout aussi plaisantes. Nous parlons bien évidemment ici de nouveaux livres à dévorer sous un plaid avec un bon chocolat chaud.

Une chose est sûre, cette période sera particulière mais nous resterons chez nous pour nous protéger et protéger les autres afin que cette période ne soit vite qu’un lointain souvenir. En attendant, l’ensemble de la promotion vous souhaite un terrible Halloween et beaucoup de courage pour cette nouvelle année spéciale !