Portrait de Victor Pouchet

Un chevreuil bondissant dans les médias avec Victor Pouchet

Avec Autoportrait en chevreuil, publié par Finitude pour la rentrée 2020, Victor Pouchet signe un second roman tout en délicatesse, accueilli par des critiques positives et présenté dans des médias variés. 

Une belle variété de médias

Si la crise sanitaire actuelle a eu un impact sur les nombreuses rencontres littéraires prévues, Victor Pouchet a tout de même eu une belle place dans les médias cet automne, avec des articles dans la presse et des interventions à la radio. En effet, même si Autoportrait n’était pas pressenti pour un prix très médiatisé comme le Goncourt, sa réception fut variée et positive. De nombreux critiques se sont inspiré des grandes thématiques du texte et de son atmosphère mystérieuse pour écrire des articles permettant aux lecteurs de se projeter dans l’ambiance du roman.

Malgré la COVID-19, plusieurs événements ont été maintenus avec quelques adaptations. Par exemple, Victor Pouchet a participé à un événement à la Maison de la Poésie de Paris où il est programmateur. En effet, il est intervenu durant une sieste acoustique de Bastien Lallemant, rediffusée par le réseau radiophonique FIP, à la radio mais aussi en direct sur Facebook. La mise en voix et en musique des extraits d’un roman par son auteur permet au lecteur d’avoir accès au rythme du texte comme ils ont été imaginés durant leur écriture.

L’impact des prix littéraires

Autoportrait en chevreuil a été sélectionné pour plusieurs prix, le Jésus Paradis et le Prix du Roman des étudiants France CultureTélérama. Il a aussi gagné le prix Blù Jean-Marc Roberts. Ces nominations et ce prix ont motivé plusieurs articles dans la presse, mais surtout en ligne sur des sites comme Actualitté et Livres Hebdo, des sites de référence spécialisés en littérature. Cependant, il s’agissait seulement d’articles brefs pour annoncer cette actualité et non pour analyser ou critiquer le roman.

L’annonce qui a généré le plus de contenu est celle de la sélection pour le prix France Culture – Télérama. En effet, de nombreux étudiants participant à ce prix ont publié leurs avis sur Instagram, certains ont aussi fait des vidéos sur les romans sélectionnés, postées sur YouTube. De plus, cette sélection est à l’origine de plusieurs rencontres entre Victor Pouchet et les étudiants, qui ont été réalisées en ligne en raison de la situation sanitaire.

Un auteur proche de son lectorat

Une des particularités qui ressort de cette veille est l’ouverture de l’écrivain vers le lecteur, puisqu’il a par exemple répondu à des entretiens pour des blogs ou des publications sur Instagram, mais aussi participé à de nombreuses rencontres avec des étudiants dans le cadre du prix France Culture-Télérama. La diffusion d’une de ces rencontres sur Youtube a rendu ce type d’événement plus accessible. En effet, cette entrevue est riche en informations, ce qui offre un contenu vraiment complémentaire vis-à-vis des articles critiques et des interventions à la radio.

Cet élan de Victor Pouchet vers son lectorat n’est pas sans rappeler que la transmission de la littérature l’anime quotidiennement, puisqu’il est professeur agrégé de littérature, programmateur à la Maison de la Poésie de Paris et il donne aussi actuellement des cours d’écriture créative.

En plus des articles dans la presse, Victor Pouchet a donc fait vivre son roman dans plusieurs médias, que ce soit avec des contenus traditionnels ou des interventions plus originales, en s’adaptant au contexte actuel et en s’ouvrant à son lectorat.