Rouge Impératrice de Léonora Miano : Un petit succès pour un public vaste

Si le nouveau roman de Léonora Miano n’a pas remporté un succès qui s’inscrit dans la durée, il a surpris par la diversité des médias qui se sont penchés sur lui. Le secret de Léonora Miano : écrire un roman qui s’adresse à tous.

C’est au XXIIe siècle dans un état prospère et unifié, Katiopa, que le nouveau roman de Léonora Miano se déroule. Entre intrigues amoureuses, tensions politiques et combats sociaux, Rouge Impératrice pose un  regard sur la société actuelle. Explorant les différents maux qui sévissent sur notre temps, la romancière s’adresse au lecteur, l’invitant à repenser le monde.

Attendu par de nombreux lecteurs à la rentrée littéraire, le nouveau roman de Léonora Miano, Rouge Impératrice, a beaucoup suscité l’intérêt des médias lors de sa publication le 21 août 2019. Entre intrigue amoureuse et réflexion politico-sociale dans un univers futuriste teinté d’exotisme, son dernier roman a attiré la curiosité de la presse. De nombreux journaux ainsi que des magazines d’actualités, tels que Le Monde ou encore Les Inrockuptibles, s’en emparent rapidement et promeuvent cette œuvre, insistant sur l’écriture saisissante et originale de Léonora Miano. La critique de l’ouvrage, est à l’unanimité positive, annonçant ainsi une certaine prospérité. Sa sélection pour le prix Goncourt à la rentrée accentue l’intérêt des médias. La romancière participe alors activement à la promotion de son ouvrage. Invitée sur de nombreuses émissions radiophoniques comme France Culture ou encore France Inter, elle est souvent amenée à parler de son désir de panafricanisme. L’implication de la romancière dans la politique et ses préoccupations sociales fascinent de nombreux médias. La presse s’accorde à voir en Rouge Impératrice un roman qui brise les tabous, à la manière de ceux de Toni Morrison, décédée récemment.

À la différence du mois d’août, les articles se précisent davantage en septembre, s’éloignant ainsi de la présentation générale de l’œuvre. La majorité d’entre eux salue la réflexion politico-sociale que Léonora Miano tend à transmettre. C’est notamment le cas des émissions radiophoniques RTS et RTBF ou encore du magazine Grazia. Pourtant, ce roman ne reçoit pas un accueil totalement favorable de la critique littéraire. Si certains magazines tels que Livres Hebdo ou Diakritic font un véritable éloge de Rouge Impératrice, d’autres portent un jugement plus négatif sur son œuvre. Parmi eux, l’écrivain Laurent Bonnet écrit dans La Cause littéraire un réquisitoire sous forme d’une lettre adressée à Léonora Miano, dans laquelle il condamne tant l’invraisemblance du contenu que la complexité de l’écriture. Le revue littéraire Études appuie l’idée formulée par Laurent Bonnet qualifiant l’écriture de « trop explicite démonstrative ». La presse littéraire n’est pas la seule à remettre en cause la qualité esthétique de l’ouvrage. En effet, certains journaux et magazines d’actualités tels que Ouest France ou Atlanti – Culture exposent les mêmes points négatifs. Le journaliste Serge Bressan qualifie notamment l’écriture de Léonora Miano de « complexe et confuse ».

À partir de novembre, il y a une baisse progressive et constante de la couverture médiatique de Rouge Impératrice. Cependant, loin de se laisser abattre, Léonora Miano continue de promouvoir son roman en participant notamment au salon Le Livre sur place à Nancy. Par ailleurs, le passage de Léonora Miano sur des plateaux de télévision tels que « La Grande Librairie » permet de toucher un plus large public. Enfin, en dépit de la baisse progressive d’articles, il y a un intérêt pour l’œuvre formulé par de nombreux blogs littéraires. Il s’agit d’articles souvent subjectifs qui offrent une approche générale de l’œuvre. Toutefois, les avis sont souvent partagés. Concernant l’impact à l’étranger, celui-ci reste minime avec un intérêt de la part de la presse belge et africaine.

Cependant, Léonora Miano annonce dans de nombreux entretiens la suite de Rouge Impératrice. Espérons que son prochain roman connaisse plus de succès !