Par les routes du succès

Le 22 août 2019, au tout début de la rentrée littéraire, est sorti Par les routes, le huitième roman de Sylvain Prudhomme. Si l’écrivain arlésien avait réussi à se faire remarquer avec Les Grands et Légende, ses précédents romans publiés chez Gallimard dans la collection L’Arbalète qui se revendique comme étant un vivier d’auteurs très prometteurs aux styles singuliers, Par les routes semblait être le livre qui affirmerait son auteur comme une plume à suivre. Tout pointait vers cette direction pour Sylvain Prudhomme et son roman qui a connu un succès critique fort lors de sa sortie fin août.

Recevant un soutien particulier de Télérama, Les Inrockuptibles, L’Obs et France Culture, le livre relate les péripéties d’un écrivain de 40 ans qui va se perdre dans le Sud de la France pour écrire son nouveau roman et y retrouve par hasard un ancien compagnon de vadrouille. Le roman a été applaudi par de nombreux critiques littéraires pour la finesse et la simplicité de son écriture qui a été comparée avec celle de Jack Kerouac et Cormac MacCarthy, d’ailleurs évoqué dans les pages de Par les routes, et les portraits très travaillés et touchants de ses personnages.

Pourtant, malgré ce bon accueil critique, il ne semblait pas que beaucoup de journalistes pariaient sur Sylvain Prudhomme et les aventures de son auto-stoppeur. Pourtant, Par les routes s’est très vite frayé un chemin dans un grand nombre de sélections de prix littéraires : le roman s’est retrouvé nommé pour le prix Interallié, le prix de l’Académie française, le prix Renaudot, le Prix du roman des étudiants France Culture-Télérama, le prix Landerneau des lecteurs et le prix Femina, remportant les deux derniers.

Ce succès a permis à Par les routes de s’offrir une exposition médiatique très importante au point où les hebdomadaires qui semblaient avoir ignoré le roman lors de sa sortie en août se sont retrouvés presque “contraints” d’en parler, enfin, car ils ne pouvaient plus passer à côté du succès du livre de Sylvain Prudhomme. Belle revanche par un roman qui a été salué par la critique à sa sortie mais sans qu’on lui promette de prix littéraires.

Du côté des ventes, le magazine Livres Hebdo annonçait dans son numéro du 8 novembre, donc seulement quelques jours après la victoire de Sylvain Prudhomme au prix Femina, que Par les routes s’était écoulé à 8000 exemplaires depuis le 22 août. Quelques semaines plus tard, L’Express plaçait le roman à la 8e place des meilleures ventes de livres de la semaine du 20 novembre. À cette date, Par les routes affichait des ventes totales de 35 000 exemplaires depuis sa sortie, ce qui montre que la victoire de Sylvain Prudhomme au prix Femina a eu de fortes conséquences sur les ventes de son livre. Succès critique et public pour l’auteur arlésien et son auto-stoppeur !

A lire aussi : « Ceux qui restent »