Édito novembre 2021

La file d’attente s’étire sur une bonne centaine de mètres. “Elle sera là, Pénélope Bagieu ? Ils présentent qui cette année, L’Association ?“ Dans cette foule qui trépigne, les rêves de rencontres se mêlent aux envies de découverte. Chacun·e y va de son interrogation, de sa petite inquiétude parfois. Immergé·e dans cet océan de lecteurs·rices, on se sent bien. C’est même d’ailleurs tellement évident qu’on se demande comment on a pu s’en passer aussi longtemps. Un vent salin emporte les conversations tandis que les portes se rapprochent. Plus qu’une poignée de secondes avant la joie des rencontres… 

Après l’année qui vient de passer, les festivals littéraires et leur atmosphère chaleureuse et festive nous ont quand même bien manqué ! C’est l’occasion de flâner entre les stands des éditeurs, de partir à la découverte de nouveautés à ajouter à notre bibliothèque déjà pleine à craquer. Mais les festivals littéraires ne sont pas seulement axés sur l’achat de livres, bien au contraire ! Expositions, rencontres, débats… tant de choses à découvrir. Les yeux pétillent et de grands sourires se devinent derrière les masques. L’excitation est partagée par les éditeurs·rices, heureux·ses de retrouver le public. Une émotion décuplée par l’attente des remises de prix qui viendront récompenser les efforts accomplis.

Et si au quotidien, la lecture est souvent synonyme de solitude, pendant un festival elle évoque le partage. On sait que tout lecteur·rice chérit ce cocon, cette intimité entre ellui et les mots, cette parenthèse de calme dans sa journée. Mais se rendre à un festival littéraire, c’est remettre la rencontre humaine au centre de la lecture. On cherche nos auteurs·rices fétiches pour une conversation à la dérobée ou une dédicace esquissée sur un bout de papier. C’est également le temps des découvertes, celui de maisons plus modestes, qui n’ont pas l’étendue médiatique des grandes structures, malgré leur travail remarquable.

Le sac rempli de trouvailles, on s’en retourne le cœur joyeux. Les festivités se terminent autour d’un thé ou d’un apéro avec ses proches, une belle façon de clore la journée. Alors qu’ils soient du livre jeunesse, de la bande dessinée ou du roman, thématiques ou militants, à deux pas de chez vous ou à l’autre bout du monde…  renseignez-vous sur les salons littéraires et ne les manquez plus !