Edito Novembre 2019

L’arrivée des prix littéraires français tels que le Goncourt, le Médicis ou encore le Grand Prix du Roman de l’Académie Française, prix qui consacrent des ouvrages considérés comme appartenant à la « vraie » littérature, nous amène à réfléchir sur la légitimité d’un certain nombre d’ouvrages. Notamment ceux qui ne sont jamais pris en considération, en particulier la littérature Young Adult. Faute de catégorie la distinguant en France, cette littérature particulière est classée parmi la jeunesse. Pourtant, le Young Adult qui est par ailleurs très populaire dans les pays anglo-saxons, commence à s’installer petit à petit dans l’Hexagone, notamment grâce aux adaptations filmiques qui ont rencontré un véritable succès auprès du public adolescent mais aussi adulte, tels Harry Potter ou encore Hunger Games.

Souvent objet de mépris pour les grands noms de la critique littéraire, la littérature Young Adult peine à se faire une place dans nos rayons en librairies. Doit-on réellement regarder avec dédain ce genre littéraire qui soulève pourtant les passions et est à l’origine de nombreux groupes de fans, au même titre que la fantasy ? Il ne faut pas oublier que les jeunes lecteurs d’aujourd’hui sont les lecteurs adultes de demain.

De plus, lorsque nous regardons de plus près les thèmes présents dans les livres Young Adult, nous pouvons voir qu’ils sont similaires à ceux que l’on peut retrouver dans la littérature dite classique. De même, la littérature Young Adult commence à gagner une certaine légitimité notamment grâce au succès des Booktubers et Bookstagrammers. En effet, il est intéressant de noter que ce phénomène sur la toile à un grand impact sur le choix des lectures des adolescents, et en un sens influence aussi la communication des maisons d’éditions qui s’adaptent à cette nouvelle critique 2.0. Cela peut alors soulever la question sur le jugement des critiques littéraires traditionnels et du lectorat concernant la légitimité d’une certaine littérature face à une autre.

Enfin, nous pouvons voir que ce genre est aujourd’hui mis à l’honneur dans de nombreux salons littéraires français comme les Imaginales, les Halliennales ou encore le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Ces salons regroupent de nombreuses maisons d’édition jeunesse et permettent enfin de donner leurs lettres de noblesse à ces romans aux genres divers qui renouvellent l’intérêt du jeune public tels que la fantasy, la romance ou la science fiction.

Le Salon jeunesse de Montreuil se tiendra en particulier du mercredi 27 Novembre au 2 Décembre et attend encore, cette année, de nombreux visiteurs. Rendez-vous début décembre, donc, pour notre article consacré à ce Salon !