Agnès Desarthe chez elle à Paris le 7 juillet 2021

Agnès Desarthe et « L’éternel fiancé » : une mélodie presque parfaite

L’éternel fiancé est le dixième roman d’Agnès Desarthe, publié le 19 août 2021 aux éditions de l’Olivier. Publié au début de la rentrée littéraire, le roman a fait partie de la sélection pour le prix Goncourt 2021, sans pour autant parvenir à se faire une place dans la deuxième sélection. Dans ce roman, nous suivons la narratrice à travers les âges, ses liens qui se font et se défont, ses rencontres hasardeuses avec Étienne, son premier amour, mais aussi ses mauvais choix et sa lassitude de la vie. À travers ses rencontres et ce qu’il s’autorise à lui partager, on découvre la vie bien remplie d’Étienne, loin d’être heureuse mais tellement plus intéressante selon la narratrice. À l’aide d’ellipses et de sauts dans le temps, l’autrice nous dévoile par fraction les vies de ces personnages qui s’entremêlent à peine le temps d’une conversation.

Un roman acclamé par la presse

Dès la sortie du roman, des critiques positives ont été publiées sur différents supports de presse. Beaucoup évoquent ici un tour de force de l’autrice dans ce rapport au temps et à l’amour. Dans cette critique rédigée par Delphine Peras pour le quotidien L’Express, l’avis est très élogieux : « Difficile de résumer davantage ce formidable roman initiatique, fresque familiale et conjugale qui entremêle amours de jeunesse, regrets d’adultes, fratries soudées, générations croisées, chemins de vie escarpés, liens distendus puis renoués, au gré de personnages pas banals ».  D’autres journaux ont évoqué L’éternel fiancé, quelques semaines après sa publication : on retrouve des articles dans Le Monde et L’Obs et pour citer des grands noms, mais aussi dans le Courrier de L’Ouest et Le Télégramme. Il n’y a aucune critique négative dans la presse écrite, les journalistes ont tous été emportés par l’écriture de l’autrice et l’histoire qui se perd dans le temps.

En ce qui concerne les magazines et revues spécialisées, les critiques sont toutes aussi positives. Agnès Desarthe a obtenu une interview par le magazine Télérama, numéro publié le 18/08/21 soit la veille de la parution du roman. Il s’agit d’un dossier avec une page contenant une photo d’elle et une courte biographie, suivie de trois pages d’interview axée sur le processus d’écriture, la figure de la femme et bien sûr son roman. Le roman a été à l’honneur lors de la chronique coup de cœur du 27 août 2021 d’Olivia de Lambertierie pour l’émission Télématin : « C’est un livre qui rend heureux parce que c’est un livre qui vous donne le sentiment grisant que vous êtes vivant, un livre d’une vitalité extraordinaire. »

Une réception plus nuancée pour les lecteurs

C’est sur les réseaux sociaux qu’on retrouve le plus de critiques. Sur le site internet Babelio, L’éternel fiancé obtient la note de 3.44 étoiles sur 5. On y retrouve des avis plus réservés, et même des avis négatifs avec des commentaires sont parfois assez abrupts. Sur le réseau social Instagram, de nombreux utilisateurs rédigent des chroniques et critiques sur leurs lectures. Lorsqu’on recherche le roman à l’aide de l’hashtag #leternelfiance, on découvre de nombreuses publications qui sont ici aussi assez réservées, tout comme mon avis, et mentionnent beaucoup le style de l’autrice, qui semble avoir fait l’unanimité.

Lire aussi : L’éternel fiancé, le tourbillon de la vie